Homélie de la fête de Noël, la Nativité de Jésus : « Les trois naissances du Seigneur »

Hermann Giguère

Homélie pour la nuit de Noël à la Messe à la Chapelle du Lac Poulin 24 décembre 2019 à 20h30 par Mgr Hermann Giguère P. H, desservant de cette chapelle. Textes de l'Écriture: Isaïe 9, 1-6, Tite 2, 11-14 et Luc 2, 1-14.

Le nom officiel de la fête de Noël dans la liturgie catholique est la Nativité du Seigneur. En d’autres termes la naissance du Seigneur. Et nous pensons à celle de Jésus dans la crèche à Bethléem. Avec raison. Le chant du « Minuit chrétiens » nous l’a rappelé. Mais – ne soyez pas surpris - il y a trois naissances du Seigneur. Celle de Bethléem est une des trois naissances du Seigneur.

I – Des naissances hors du commun

La première naissance du Seigneur est celle du Fils de Dieu. Saint Jean dans son évangile l’appelle le Verbe de Dieu. Comme on le dit dans le « Je crois en Dieu », il est engendré par le Père de toute éternité. Il naît dans le ciel.

Voilà! Pour faire court résumons en disant que comme chrétiens nous croyons en un Dieu Père, Fils et Esprit Saint. C’est ce que nous avons proclamé au début de la messe en faisant le signe de la croix et en disant « Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ».

Pourquoi, je vous rappelle cela ? Parce que sans cette vision d'un seul Dieu en Trois personnes, on ne comprend pas la deuxième naissance du Seigneur qui a lieu dans la crèche à Bethléem. En effet, comme l’a raconté saint Luc dans l'évangile que je viens de lire les bergers ont entendu les anges qui chantaient « Gloire à Dieu au plus haut des cieux » parce que l’enfant emmailloté qui était dans la crèche était le Fils de Dieu qui s’est fait l’un de nous.

Saint Jean écrit dans le fameux prologue de son évangile : « Le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous », en d’autres mots : Le Fils de Dieu s’est fait humain comme vous et moi, il a eu un corps, une intelligence un cœur. Il a été enfant, puis un adulte.

Vous voyez que cette naissance du Seigneur dans la crèche à Bethléem est loin d’être banale. C’est pourquoi elle a été annoncée à Marie par l’ange qui lui a dit « l’enfant que tu portes est le Fils du Très-Haut » et à son mari, saint Joseph, un autre ange a révélé le nom de ce fils qui est Jésus c’est-à-dire « Le-Seigneur-sauve ».

Ceci étant dit, je vous vois qui vous demandez où est la troisième naissance du Seigneur. C’est deux-là dont nous venons de parler sont bien suffisantes, pourriez-vous me dire. Pourquoi une troisième naissance du Seigneur et où a-t-elle lieu ?

II – La naissance du Verbe dans le cœur des baptisés

Eh bien! La troisième naissance du Seigneur a lieu dans le cœur des baptisés qui le reçoivent dans la foi et dans l’amour comme l’ont reçu Marie et Joseph, les bergers et les Rois Mages.

Cette naissance du Seigneur dans les cœurs est l’essentiel pour moi de la fête de Noël.

Celle-ci est devenue une belle occasion de se laisser habiter par des sentiments de joie, de partage et d’entraide. C’est le côté festif de la fête de Noël avec le magasinage et les visites qu'on se fait. Mais pour les chrétiens qui veulent entrer plus à fond dans le mystère de la naissance du Seigneur dans la crèche à Bethléem, Noël c’est comme une nouvelle naissance de Jésus dans leurs cœurs et dans leurs vies.

Pourquoi ne pas s’arrêter un peu et prendre quelques instants pour dire intérieurement à Jésus qu’on lui fait de la place dans notre hôtellerie, Lui qui n’en a pas eu de son vivant et qui est né dans une crèche. Moment de silence!

III - Application

Permettez-moi, avant de terminer, de prolonger ce moment de méditation par ces phrases du pape François qui rejoignent très bien la naissance du Seigneur dans le cœur de chacune et chacun de nous. Je vous les livre sans commentaires. Je vous invite à en retenir une qui s'applique bien à vous.

Noël, c'est toi quand tu décides de renaître chaque jour et de laisser Dieu pénétrer ton âme.

Le sapin de Noël, c'est toi quand tu résistes vigoureusement aux vents et aux obstacles de la vie.

Les décorations de Noël, c'est toi quand tes vertus sont les couleurs qui ornent ta vie.

La cloche qui sonne Noël, c'est toi quand tu invites à se rassembler, et tentes de réunir.

Tu es aussi la lumière de Noël quand tu éclaires de ta présence le chemin des autres par ta bonté, ta patience, ta joie et ta générosité.

Les anges de Noël, c'est toi quand tu chantes au monde un message de paix, de justice et d'amour.

L'étoile de Noël, c'est toi quand tu conduis quelqu'un à la rencontre du Seigneur.

Les vœux de Noël, c'est toi quand tu pardonnes et rétablis la paix, même si tu souffres.

Le réveillon de Noël, c'est toi quand tu rassasies de pain et d'espérance le pauvre qui est auprès de toi.

Tu es la nuit de Noël quand…tu reçois dans le silence de la nuit le Sauveur du monde sans bruit ni grande célébration

(Tiré du livre L'esprit de Noël : fraternité, tendresse, générosité par le pape François, Michel Lafon, Paris, 2016).

Conclusion

J’espère que ces quelques mots vous aideront à entrer dans l’esprit de Noël, car comme l’a écrit un grand auteur : « Celui [ou celle] qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre ». (Dr Roy Lemond Smith 1887-1963, historien et pasteur américain méthodiste)

Nous nous lèverons maintenant pour réciter ensemble le « Je crois en Dieu ». Après avoir dit « Je crois en Jésus-Christ… qui a été conçu du Saint Esprit et qui est né de la Vierge Marie » nous nous arrêterons et nous nous mettrons à genoux pendant un moment en adoration et en action de grâce pour le don que Dieu nous a fait en envoyant son Fils naître parmi nous.

Amen!

Poser des questions aux enfants.
À la fin leur faire dire les trois naissances : dans le ciel, dans une crèche à Bethléem et dans notre coeur

Mgr Hermann Giguère P.H.
Faculté de théologie et de sciences religieuses
de l’Université Laval
Séminaire de Québec


20 décembre 2019




























LECTURES POUR LA MESSE DE LA NUIT DE NOËL

PREMIÈRE LECTURE
« Un enfant nous est né » (Is 9, 1-6)
Lecture du livre du prophète Isaïe

Le peuple qui marchait dans les ténèbres
a vu se lever une grande lumière ;
et sur les habitants du pays de l’ombre,
une lumière a resplendi.
Tu as prodigué la joie,
tu as fait grandir l’allégresse :
ils se réjouissent devant toi,
comme on se réjouit de la moisson,
comme on exulte au partage du butin.
Car le joug qui pesait sur lui,
la barre qui meurtrissait son épaule,
le bâton du tyran,
tu les as brisés comme au jour de Madiane.
Et les bottes qui frappaient le sol,
et les manteaux couverts de sang,
les voilà tous brûlés :
le feu les a dévorés.

Oui, un enfant nous est né,
un fils nous a été donné !
Sur son épaule est le signe du pouvoir ;
son nom est proclamé :
« Conseiller-merveilleux, Dieu-Fort,
Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix. »
Et le pouvoir s’étendra,
et la paix sera sans fin
pour le trône de David et pour son règne
qu’il établira, qu’il affermira
sur le droit et la justice
dès maintenant et pour toujours.
Il fera cela, l’amour jaloux du Seigneur de l’univers !

– Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 95 (96), 1-2a, 2b-3, 11-12a, 12b-13a, 13bc)
R/ Aujourd’hui, un Sauveur nous est né :
c’est le Christ, le Seigneur. (cf. Lc 2, 11)

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
chantez au Seigneur, terre entière,
chantez au Seigneur et bénissez son nom !

De jour en jour, proclamez son salut,
racontez à tous les peuples sa gloire,
à toutes les nations ses merveilles !

Joie au ciel ! Exulte la terre !
Les masses de la mer mugissent,
la campagne tout entière est en fête.

Les arbres des forêts dansent de joie
devant la face du Seigneur, car il vient,
car il vient pour juger la terre.

Il jugera le monde avec justice
et les peuples selon sa vérité.

DEUXIÈME LECTURE
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour tous les hommes » (Tt 2, 11-14)
Lecture de la lettre de saint Paul apôtre à Tite

Bien-aimé,
la grâce de Dieu s’est manifestée
pour le salut de tous les hommes.
Elle nous apprend à renoncer à l’impiété
et aux convoitises de ce monde,
et à vivre dans le temps présent de manière raisonnable,
avec justice et piété,
attendant que se réalise la bienheureuse espérance :
la manifestation de la gloire
de notre grand Dieu et Sauveur, Jésus Christ.
Car il s’est donné pour nous
afin de nous racheter de toutes nos fautes,
et de nous purifier
pour faire de nous son peuple,
un peuple ardent à faire le bien.

– Parole du Seigneur.

ÉVANGILE
« Aujourd’hui vous est né un Sauveur » (Lc 2, 1-14)
Alléluia. Alléluia.
Je vous annonce une grande joie :
Aujourd’hui vous est né un Sauveur
qui est le Christ, le Seigneur !
Alléluia. (cf. Lc 2, 10-11)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ces jours-là,
parut un édit de l’empereur Auguste,
ordonnant de recenser toute la terre
– ce premier recensement eut lieu
lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie.
Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine.
Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth,
vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem.
Il était en effet de la maison et de la lignée de David.
Il venait se faire recenser avec Marie,
qui lui avait été accordée en mariage
et qui était enceinte.

Or, pendant qu’ils étaient là,
le temps où elle devait enfanter fut accompli.
Et elle mit au monde son fils premier-né ;
elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire,
car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.
Dans la même région, il y avait des bergers
qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs
pour garder leurs troupeaux.
L’ange du Seigneur se présenta devant eux,
et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière.
Ils furent saisis d’une grande crainte.
Alors l’ange leur dit :
« Ne craignez pas,
car voici que je vous annonce une bonne nouvelle,
qui sera une grande joie pour tout le peuple :
Aujourd’hui, dans la ville de David,
vous est né un Sauveur
qui est le Christ, le Seigneur.
Et voici le signe qui vous est donné :
vous trouverez un nouveau-né
emmailloté et couché dans une mangeoire. »
Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable,
qui louait Dieu en disant :
« Gloire à Dieu au plus haut des cieux,
et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »

– Acclamons la Parole de Dieu.






Commentaires (0)
Nouveau commentaire :


Twitter Facebook Rss YouTube

Droits réservés Carrefour Kairos
© Hermann Giguère 2019