Journée de ressourcement avec l'équipe du Grand Séminaire de Québec : les abbés Luc Paquet et Martin Laflamme et madame Ginette L'Heureux

Hermann Giguère

Les prêtres du Séminaire de Québec (agrégés, auxiliaires et associés) ont pu bénéficier pour leur journée de ressourcement le 25 octobre 2019 d'une réflexion de l'Équipe du Grand Séminaire sur la formation pour la vocation au presbytérat.

Le Grand Séminaire de Québec regroupe 15 séminaristes de divers horizons et de diocèses différents. Cette diversité reflète le pluralisme dans nos sociétés et dans notre Église. L'équipe nous a partagé ses choix et ses questions aussi à partir de la Ratio institutionis sacerdotali fundamentaliss publiée le 8 décembre 2016 qui est en ce moment appliquée dans le but de faire approuver une version nationale de cette Ratio fondamentale issue de la Congrégation pour le clergé à la quelle sont désormais rattachés les Grands Séminaires qui auparavant dépendaient de la Congrégation de l'éducation chrétienne.

Le recteur du Grand Séminaire de Québec, monsieur l'abbé Luc Paquet a fait une bref historique des Ratio (Guides officiels) pour la formation des séminaristes à partir de la première en 1970 qui avait comme but de mettre en application le Décret Optatam totius du Concile Vatican II sur la formation presbytérale publié le e 28 octobre 1965. Cette première Ratio fut suivie de mises à jour en 1986 et en 1992. Celles-ci ont été adaptées avec l'approbation de Rome dans des textes propres à chaque contrées. La nouvelle Ratio publiée par la Congrégation pour le clergé le 8 décembre 2016 est d'une facture tout à fait nouvelle nous explique le Recteur.

En effet, on a changé la perspective en allant s'inspirer de ce qui se fait sur le terrain avant d'établir ds normes générales. Cette nouvelle Ratio est donc le fruit d'une vaste consultation et des remontées des diverses régions. Cela paraît tout de suite à la lecture constant le Recteur.

Par la suite, l'abbé Paquet présente le socle de la formation presbytérale autour des quatre notes caractéristiques de cette nouvelle Ratio : « elle es tunique, intégrale, communautaire et missionnaire » (n. 3).

« La formation– initiale et permanente–, continue la Ratio, doit être comprise selon une vision intégrale qui tienne compte des quatre dimensions proposées par Pastores dabo vobis. Elles composent et structurent ensemble l’identité du séminariste et du prêtre, et le rendent capable du ''don de soi à l’Église'' qui est le contenu de la charité pastorale. Il ne faut pas que l’ensemble du parcours de formation se réduise à un seul aspect au détriment des autres; il doit toujours être le cheminement intégral d’un disciple appelé au presbytérat » (suite du n. 3).

Dans la suite de la session, on passe en revue les des quatre dimensions proposées par Pastores dabo vobis : formation humaine, formation spirituelle, formation intellectuelle et formation pastorale.

Monsieur l'abbé Martin Laflamme, directeur spirituel au Grand Séminaire, développe les aspects concrets mis en oeuvre concernant la formation humaine et la formation spirituelle. Madame Ginette L'Heureux, membre de l'équipe de formation, quant à elle, s'attache à montrer la pertinence et les retombées de la formation pastorale notamment par le stage de deux ans qui est exigé avant l'ordination au diaconat. L'abbé Luc Paquet termine le tout en exposant les choix concernant la formation intellectuelle en collaboration avec la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval.

Dans leurs exposés, les membres de l'Équipe de formation du Grand Séminaire insiste sur les circonstances nouvelles dans l'Église et dans la culture contemporaine et leurs conséquences pour adapter la formation presbytérale à des personnes qui ont une expérience de vie très différente de celle de leurs devanciers. Madame L'Heureux énumère parmi ces circonstances nouvelles chez nous : les paroisses regroupées et les changements dans l'appartenance à celles-ci, le travail en équipe, l'importance du coaching et de l'accompagnement, le développement de l'art du discernement, la complémentarité des charismes et des ministères, la jonction nécessaire de la théorie et de la pratique etc...

Le parcours d'un séminariste au Grand Séminaire de Québec dure sept ans répartis comme suit :

- 1ère année : Propédeutique

- 2e, 3e et 4e années : Première étape
2e année : Philosophie
3e année et 4e année : Théologie

5e et 6e années : Stage pastoral en paroisse

7e année : Deuxième étape
Dernière année de théologie et préparation à l'ordination au diaconat suivie à la fin de l'année par celle au presbytérat

Note: Les séminaristes qui le désirent peuvent ajouter une année ou deux pour faire la Maîtrise en théologie ou la Licence en théologie.

Vous pouvez avoir plus de détails sur le Grand Séminaire de Québec en visitant leur site internet

Grand Séminaire de Québec


Mgr Hermann Giguère P.H.
membre agrégé de la communauté des prêtres du Séminaire de Québec

28 octobre 2019

Les séminaristes et l'équipe des personnes formatrices avec le nonce apostolique au Canada, Mgr Luigi Bonazzi,(Crédits photo : Grand Séminaire de Québec)
Les séminaristes et l'équipe des personnes formatrices avec le nonce apostolique au Canada, Mgr Luigi Bonazzi,(Crédits photo : Grand Séminaire de Québec)

L'abbé Martin Laflamme et l'abbé Luc Paquet (Crédits photo : Grand Séminaire de Québec)
L'abbé Martin Laflamme et l'abbé Luc Paquet (Crédits photo : Grand Séminaire de Québec)

Madame Ginette L'Heureux(Crédits photo : Grand Séminaire de Québec)
Madame Ginette L'Heureux(Crédits photo : Grand Séminaire de Québec)


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :


Twitter Facebook Rss YouTube

Droits réservés Carrefour Kairos
© Hermann Giguère 2019